logo-article

Le Corbusier à Firminy-vert

manifeste pour un urbanisme moderne

Gilles Ragot

Le Corbusier a laissé une œuvre internationale, c’est cependant en Rhône-Alpes que se trouve le site le plus important d’Europe : à Firminy. Dans Le Corbusier à Firminy-vert, manifeste pour un urbanisme moderne, Gilles Ragot revient sur l’histoire de cet ensemble méprisé par les biographes de l’architecte.

L’amitié d’Eugène Claudius-Petit, maire de Firminy et ancien ministre de la reconstruction et de l’urbanisme, et de Le Corbusier a permis une intervention corbuséenne dans l’ancienne ville minière sombre et taudifiée. Cette intervention s’inscrit dans le plan d’urbanisme dessinée par Charles Delfante, André Sive et Marcel Roux. Elle comprend, une maison de la culture et de la jeunesse, une unité d’habitation, un stade municipal, l’église Saint-Pierre et une piscine (réalisée de 1965 à 1968, par l’architecte André Wogenscky après la mort de Le Corbusier).

Dans un ouvrage complet et richement illustré, Gilles Ragot revient, bâtiment par bâtiment, sur la genèse et la philosophie de cet ensemble hors du commun ; et donne ainsi toute sa place à Firminy-Vert dans l’œuvre de Le Corbusier.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.