logo-article

Le chant du monde

d'après l'oeuvre de Jean Giono ; postface par Jacques Meny, président des amis de Jean Giono

Jacques Ferrandez

"Il ouvrait et il fermait les doigts comme si, de temps en temps, des fleurs naissaient dans la paume de sa main. "

Ici la force du récit se mêle à une dextérité graphique d’une grande beauté.

 https://www.bedetheque.com/media/Planches/PlancheS_67087.jpg

 

Ferrandez est un maître du 9ème art, et ces œuvres sont toujours une immersion dans le champ du possible où la poésie se dispute avec le trait du peintre.

Cette adaptation de Giono permet une vision panoramique des grands espaces, des forêts et aussi de l’humanité autant par le parler que par l’attitude de certains personnages.

L’œuvre de Giono a été adaptée au cinéma, théâtre mais cette bande dessinée n’est pas un hommage de plus. Non, c’est un nouveau chemin selon un nouveau guide : Jacques Ferrandez.

Le propos de la narration peut-être – selon moi – : l’amour, la mort des êtres aimés sont le chemin possible de la haine créant l’engrenage pathétique de la vendetta.

Mais cela c’est à vous de voir.

Bonne lecture.

Magnifique.

 

https://www.bd-aix.com/wp-content/uploads/2020/02/cJACQUES-FERRANDEZ-GALLIMARD-CHANT-DU-MONDE-EXPO-3.jpg

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *