logo-article

La prière des oiseaux

Chigozie Obioma

Roméo et Juliette au Nigéria : entre cosmogonie igbo et modernité.

Au Nigeria, à la fin des années 2000, Chinonso, un éleveur de volailles, empêche une jeune femme, Ndali, issue d’une famille aisée, de se jeter du haut d’un pont.

Les jeunes gens se revoient, tombent amoureux mais leur union se heurte au mépris de la famille de Ndali. Pour les convaincre, Chinonso vend tous ses biens pour commencer des études universitaires à Chypre.

Dans ce récit,  c’est le chi, l’esprit protecteur de Chinonso, qui tient lieu de narrateur. Le chi qui, dans la tradition de l’ethnie nigériane igbo, anticipe les situations, met en garde, envisage l’avenir, entretient le suspens… et surtout parlemente avec les divinités supérieures pour sauver l’âme de son hôte.

Le chi, comme notre héros Chinonso, navigue dans un Nigéria contemporain en proie aux inégalités sociales, entre modernité et culture igbo, entre amour, désarroi et haine aussi. Avec en ligne de mire la possibilité d’échapper à son destin en quittant le continent africain.

Un texte ample, dense, tragique, qui révèle à nouveau le talent de Chigozie Obioma, après son premier et bouleversant roman Les pêcheurs.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *