logo-article

La porte du voyage sans retour

David Diop

Histoire et aventures au siècle des Lumières

David Diop s’inspire de la vie du naturaliste français du XVIIIes, Michel Adanson, pour nous conter les aventures de cet homme qui n’a cessé de rêver –en vain– à l’édition de son encyclopédie de la flore et de la faune.
Lors d’un voyage d’études au Sénégal, le botaniste découvre la culture du pays et s’initie à la langue wolof. D’étranges circonstances vont l’entraîner dans la quête obstinée d’une jeune africaine, promise à l’esclavage et qui a mystérieusement réussi à s’échapper.
D’une construction classique dans le sens noble du terme, le récit s’avère romanesque et savoureux, porté par une langue superbe, adaptée à l’époque et parfaitement maitrisée par l’auteur en tant que spécialiste de la littérature du XVIIIes. Et, en adoptant le point de vue d’un homme « éclairé » du siècle des Lumières en proie au vacillement moral vis-à-vis des pratiques de la traite des noirs, il rend la narration d’autant plus intéressante.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.