logo-article

Là où chantent les écrevisses

Delia Owens

Nature writing dans les marais

1969, Caroline du Nord, le corps de Chase Andrews est retrouvé sans vie au pied de la Tour du Guet. Véritable coqueluche de la petite ville de Barkley Cove, sa disparition va conduire le shérif et son adjoint à enquêter. Ils remonteront alors jusqu’à Kya, une jeune fille de 25 ans, qui vit seule depuis son enfance dans une cabane au bord de la lagune. C’est dans cet espace de lumière, où l’herbe pousse dans l’eau, et l’eau se déverse dans le ciel, que celle que l’on surnomme « la fille des Marais » évolue, connaissant son environnement naturel mieux que personne et cachant de profondes blessures.

Un roman qui sent la lagune et nous fait parcourir de pittoresques ruisseaux, d’étroits chenaux et passer par de magnifiques estuaires pour soudain nous retrouver au bord de l’océan. Aigrettes, roitelets, colibris, éperviers, hérons, oies des neiges côtoient biches, dindons sauvages, castors, loutres, marsouins dans un décor de joncs marins et de roseaux. Plumes et coquillages splendides viennent compléter le tableau. On en prend plein les yeux ! Et le romanesque n’est pas en reste entre abandon familial, rencontres amoureuses, enquête et procès.

En somme un bon roman pour se divertir et s’évader.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *