logo-article

La déconfiture

Pascal Rabaté

La débâcle, celle du printemps 40, sous le trait de Pascal Rabaté.

Après Tardi qui a mis en BD la guerre de son père dans « Moi René Tardi prisonnier de guerre au stalag », Pascal Rabaté explore à son tour dans un noir et blanc impeccable et épuré la grande « déconfiture » de l’été 40.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *