logo-article

La capucine

Les filles du siècle

Marie Desplechin

La Scarole danse la Capucine, de Bobigny aux Halles de Paris !

La Scarole, c’est  Louise, robuste jeune fille de 13 ans qui travaille la terre à Bobigny pour le compte d’un maraîcher radin et violent. Un jour, c’est la rouste de trop et la voici qui décanille à Paris. Elle y retrouve sa mère, domestique, et une amie forte et généreuse, Bernadette. Bernadette est médium, spirite comme on dit à l’époque, et emploie ses talents à faire tourner les tables et chasser les mauvais esprits d’une riche maison bourgeoise.

Marie Desplechin dépeint dans un style enlevé des portraits de femmes fortes et aussi indépendantes que leur condition le permet. Louise, impertinente et drôle, a ainsi l’indiscipline de ses cheveux crêpelés qui lui valent son surnom. Et quand elle s’adresse à son patron, son sens de la répartie et sa conscience sociale sont déjà bien affutés :

« Vous êtes une sorte de bourgeois, vous aussi, à profiter de ma force pour entasser de l’argent. Vous ferez comme les autres, allez. Vous vous retirerez à quarante ans et vous irez vivre de vos rentes en jouant du violon. Tandis que moi, moi qui n’ai rien aujourd’hui, je n’aurai toujours rien demain, pas un sou, et serai obligée de me gâcher dans un champ jusqu’à ma mort, à moins que je ne me tue à faire la domestique ou la blanchisseuse pour nettoyer vos saletés. »

Un roman social et historique, où le peuple de Paris danse la Capucine en moquant les bourgeois. La Commune de Paris n’est pas loin…

Et pour se plonger encore dans le Paris du XIXème, lisez les deux autres romans de la trilogie Les filles du siècle : Satin grenadine et Séraphine. Trois héroïnes de 13 ans mais trois classes sociales, trois milieux différents, trois destins de filles qui ouvrent la voie à l’émancipation féminine.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *