logo-article

Journal d’un explorateur noir au pôle Nord

Matthew Henson

Ce récit d'une expédition polaire captive par ses descriptions réalistes et ce qu'il dit des relations humaines

C’est en 1909 que Robert Peary dit avoir atteint pour la première fois dans l’histoire le pôle Nord, au temps des grandes explorations arctiques. Mais il sera finalement révélé que le premier homme à avoir posé le pied sur le pôle était sans doute plutôt son accompagnateur noir, Matthew Hanson, dont voici le journal. La passionnante préface de Kamel Boukir replace cette aventure dans le contexte d’une Amérique ségrégationniste et d’une anthropologie raciste. Le journal de Hanson rend compte de son dur périple dans des conditions souvent très difficiles, mais aussi de ses relations d’amitié avec les esquimaux et … les chiens de traîneaux ! Peary « le commandant », y apparaît comme un homme froid et condescendant, obsédé par la victoire. Un étonnant envers du décor.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.