logo-article

Et rien d’autre

James Salter

Le plus violent c’est que tout finit par passer. Les rencontres, les espoirs, les déceptions …

Le temps que l’on réalise et tout cela s’est déjà évanoui. Comme si on avait rêvé sa vie.

C’est un roman magnifique teinté d’une mélancolie certaine, mais pas seulement …

Car, avec son écriture sensuelle, Salter nous offre aussi des parenthèses lumineuses, véritables moments de grâce, volés au passage du temps.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.