logo-article

I went to the worst of bars hoping to get killed. but all I could do was to get drunk again,

Ciarán Óg Arnold (1977-...)

un livre de photographies caravagesque

Vue surplombante sur la bouche béante d’un homme. On hésite entre un ronflement ou un cri.

Défilent ensuite des images la vie nocturne de Ballinasloe, une petite ville d’Irlande touchée comme mille autres par la crise économique, de pubs ventrus en bosquet de roses noires . Un baiser au fond d’une bar, un crochet du droit et un néon sans âge : cette ville est celle où vit le photographe. L’autobiographie plane.

La nuit de suie semble hanter et tordre les hommes, dans papier mat, épais et charbonneux . Les mots pour dire les images sont de mauvais ventriloques. Celles de Ciáran Óg Arnold(1977-…) dans ce premier livre récompensé par le First Book Award 2015 par l’éditeur MACK, pourraient se dire bouchées, sauvages, inclinées : quelque chose chute mais persiste. Entre Richard Billingham et Anders Petersen. On hésite encore… entre une mélancolie sèche et familière et l’émotion d’une humanité nue.

« La nuit représente pour l’homme un spectacle négatif, basé sur un léger frisson et un faible regret » Daido Moriyama, Mémoires d’un chien.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.