logo-article

Sève et pensée

« Faire d'un événement, si petit soit-il, la chose la plus délicate du monde, le contraire de faire un drame, ou de faire une histoire. » Deleuze

Giuseppe Penone

En 1972, il y a 50 ans (l’âge de la BML) Giuseppe Penone respirait l’ombre. Il l’écrivait dans un recueil dédié à son rapport au palpable comme à l’éthéré, au temps, aux arbres. Des arbres, celui du jardin des Tuileries, le dernier "Sève et pensée" intègre un long texte écrit qui l’enveloppe tel un linceul tout en délicatesse et simplicité avec force, un impact visuel et cérébral puissant.

Lorsque l’artiste affirme que «Visser un boulon est une action cosmique, extrême, mythique dans la banalité de notre existence quotidienne» on intègre cette conscience portée sur tout ce que nous pensons insignifiant, secondaire, formulé artistiquement. Giuseppe Penone tente de saisir l’instabilité, les fluctuations, le souffle infinitésimal des choses.

Respirer l’ombre, Giuseppe Penone

Sa recherche d’affinité avec la matière est une constante.

Son rêve qui sait, être arbre pour rejoindre ses aîtres ?

Il atteint ainsi aussi le socle constructif des bibliothèques : faire trace, mémoire et partage (Don de 18 gravures à la BNF).

Et si l’arbre était Le principe matériel du monde ? Puissant !

Synapses:

Jacques Merleau-Ponty Cosmologie du XXème siècle

Le texte

Giuseppe Penone à la BML

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.