logo-article

HORS SAISON

Alexia Gredy

Hors saison évoque les vertiges de l'amour. Des textes poétiques et sensibles sur des ritournelles dansantes et pulsionnelles.

En publiant Hors saison, son 1er album, cette artiste mulhousienne n’en est pas à son coup d’essai de la chanson française. La chanteuse dévoile un inventaire de sentiments dans un album très personnel. Elle y conte ses amours déçus à travers 10 titres.

En effet, en 2017, elle enregistre, à Bristol, un 1er EP produit par Baxter Dury et Geoff Barrow de Portishead, pour L’habitude. Aussi, Paradis devient alors est  un titre phare.

Toutefois, la chanteuse considère que le mannequinat l’aide à garder son indépendance dans le monde de la musique, parce qu’elle a des airs de Marie Laforêt.

Souvent, Alexia Gredy, distille des chansons douces, en français, avec une guitare sèche.  Quand elle à 12 ans, elle joue de la guitare et fredonne inlassablement des reprises.

Plus tard, étudiante en droit à Strasbourg, elle découvre la vie la nuit dans une salle de concert rock, le Noumatrouff, où elle s’occupe du vestiaire. De là, son goût marqué pour la pop anglaise, puisqu’elle a vu défiler de nombreux artistes.

Puis, elle poursuit ses études de droit à la Sorbonne, elle commence alors à écrire des chansons, seule, dans sa chambre. Elle a grandi avec Bashung, Souchon, Léonard Cohen et Lucio Battisti dans les oreilles.

 

Hors saison, son 1er album n’est pas un florilège de reprises de Cabrel. La Chanteuse exprime ses sentiments avec des volutes de claviers, des accents sixties et de new wave qui rappellent New Order. Benjamin Lebeau, ancien membre de The Shoes a su embellir les textes.

Bien sûr, Alexia Gredy a des intonations de Françoise Hardy dans la douce fragilité de sa voix dans reste : “Reste le temps que tu voudras, du moment que tu n’promets rien, promets le moi”

 Cependant, Jusqu’à demain, rappelle une autre Françoise Breut, plus pop rock : “J’ai comme envie de tout quitter, j’ai comme envie de t’emporter

 

Quant à elle, la chanson, un peu plus souvent, ressemble à  une ritournelle synthétique et dansante.

 

Enfin, de cet album pop rock émane une belle écriture d’une poétique évanescente.  Alexia Gredy a choisi les sonorités et les syllabes avec finesse. Des paroles authentiques et mélancoliques qu’on a envie de fredonner. L’album se déplie en trois et nous offre les paroles des chansons qu’elle a écrites.

C’est une jolie pépite ! Souhaitons que cette jolie voix puisse perdurée dans la chanson française.

Hors saison, Alexia Gredy, polydor Universal, 2022.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.