logo-article

Henry de Castries (1850-1927)

 : du faubourg Saint-Germain au Maroc, un aristocrate islamophile en République

Daniel Rivet

La belle écriture du grand spécialiste Daniel Rivet se met ici au service d’un personnage qui est « sorti de l’ordinaire sans avoir jamais eu le 1er rôle ».

Aristocrate et monarchiste, il n’en fut pas moins partisan et praticien de la toute républicaine colonisation. Homme politique, attaché à son rang social, il se fit pourtant protecteur des plus démunis, ouvriers, orphelins ou aveugles. Catholique intransigeant, il fut admirateur et défenseur de l’islam et sous son influence pratiqua un monothéisme abrahamique. Arabophone, il devint, malgré son habitus colonial, proche d’intellectuels musulmans, collecta des poèmes bédouins, et entreprit la réalisation d’une somme regroupant toutes les Sources inédites de l’histoire du Maroc. Une plongée intime et érudite dans cette vie où les stéréotypes volent en éclat, et où un autre visage de la IIIe République se dessine.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.