logo-article

Friction

Délires et faux-semblants de la globalité

Anna Lowenhaupt Tsing

Un bel et dense essai, où l'auteur questionne aussi bien la notion de globalité que la façon de faire de l'anthropologie.

L’auteur a eu un beau succès avec Le Champignon de la fin du monde. Ce travail, antérieur, vise aussi à montrer ce qui peut vivre sur les ruines du capitalisme et les nombreux liens entre autochtones, écologistes, exploitants, qui agissent souvent en réaction. La globalisation, ici à Bornéo, son terrain d’études, ne s’effectue pas unilatéralement mais est aussi affectée par le local. C’est une démarche au plus près des acteurs locaux, loin du « regard éloigné » cher à l’ethnologie traditionnelle, qui permet de mettre au jour les multiples « frictions » qui interviennent dans la marche du monde.

A lire :

Alliances naturelles, par Benjamin Caraco, Nonfiction

Fragile comme un matsutake, par Clotilde Riotor et Cyprien Tasset, La Vie des idées

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *