logo-article

Etre en sûreté : comprendre ses droits pour être mieux protégé

Vincent Sizaire

La sûreté résulte-t-elle du sécuritaire ou au contraire de la protection face à l'arbitraire ?

L’auteur, maître de conférences associé à l’université Paris Nanterre (qui a publié Sortir de l’imposture sécuritaire, à La Dispute, en 2016) pense que la préservation de notre liberté ne doit pas obligatoirement passer par le recul de nos libertés. Il rappelle que la sûreté est « la garantie raisonnable que, dans une situation de conflit, l’application de la loi primera le rapport de force » en particulier dans les relations asymétriques dans la société.

Il dénonce les politiques sécuritaires qui, au lieu de renforcer notre sureté, risquent de nous exposer plus facilement à l’arbitraire, les abus de pouvoir. Son essai explore alors « les leviers qui nous permettent, dès à présent, de renforcer la garantie du droit au quotidien et d’opposer ainsi à la dérive autoritaire contemporaine une réponse fondée sur l’approfondissement de la démocratie ».

La démocratie est ainsi à chercher dans l’équilibre entre le respect des droits des citoyens, le maintien de leur liberté et la garantie que l’Etat de droit, la loi protège suffisamment tous les citoyens pour qu’ils se sentent en sureté.

En bonus, retrouvez 2 articles de Vincent Sizaire sur le remarquable média gratuit en ligne The Conversation et l’article Réprimer la délinquance des puissants sur le site du Monde diplomatique.

Vues : 0

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *