logo-article

Entre toutes les femmes

Larher, Erwan

« La démocratie t'aperçois-tu, c'est la liberté de rouscailler. »

Entre toutes les femmes est un roman d’une grande dextérité. Mélangeant le mystique, l’anticipation, la politique.

Le style d’écriture est celui d’une saga de roman noir. Il y a des complots, des traites, du terrorisme dans cette future France que l’on renomme La Gaule.

 

Cybèle est belle, elle a du mal avec sa féminité.

Cybèle est la voix.

Sur les réseaux, il n’y a qu’elle pour rendre apaisante l’atmosphère sociale.

Sa parole de conteuse est un lien, le dernier capable d’unifier les Gaulois.

 

Un jour, une organisation obscure d’érudits des temps anciens va la contacter.

 

Cette organisation vénère Arsène Nimale, homme politique épique d’avant la Grande Catastrophe.

Cette Grande Catastrophe qui a chamboulé l’ordre mondial établi, celui de la démocratie où « à trop vouloir être libre, l’humanité s’est effondrée ».

Maintenant, le pouvoir impérial tient la bride. La dictature, le quadrillage en zones géographiques rythment la vie des sujets.

 

Mais, Cybèle rencontre Arsène Nimale, homme de la liberté absolu et commencera, alors, une nouvelle histoire.

 

« Je crois qu’il faut qu’un autre genre d’hommes existe, attentifs à préserver le style de vie, la chance de bonheur, l’amour … » Albert Camus.

 

Entre toutes les femmes est un roman captivant, une écriture riche pour une analyse de notre présent sans concession, dévoilant la face cachée de la démocratie, telle que nous la vivons.

 

Cet avenir sera-t-il le nôtre ?

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *