logo-article

Encore vivant

Pierre Souchon

L’intimité de la maladie mentale

Encore vivant est un livre sur la maladie mentale. Une mise à nu. Une introspection.

Pierre Souchon est journaliste au Monde diplomatique, Fakir et l’Humanité. Son domaine : l’investigation sociale.

Diagnostiqué bipolaire à l’âge de 20 ans, il nous livre ses phases maniaques et ses passages en hôpital psychiatrique. Sans concessions, lucide, avec une grande reconnaissance pour les médecins et l’hôpital public.

Il nous narre aussi la vie entre les crises, son mariage avec une jeune femme de la haute bourgeoisie, ses rapports avec sa belle-famille et ce milieu, et son travail de journaliste.

Et comme Pierre Souchon a la rage de démêler les fils de son histoire familiale, d’en définir les contours, les enfermements, les incompréhensions, pour comprendre sa maladie, son récit est balisé de souvenirs d’enfance et de conversations avec son père, garde-forestier cévenole, auquel il est très lié.

C’est un livre incroyablement drôle malgré la souffrance, absolument éclairant sur la bipolarité, et d’une grande force politique sur le monde paysan.

-Acceptez votre maladie, et ce qu’elle implique. – Mais, c’est justement là que ça ne va pas, madame Ducis. Je me suis entièrement construit sur l’inverse, c’est-à-dire contre l’acceptation. Quand on milite, c’est pour changer les choses. Donc ça suppose qu’on croie au changement, à la possibilité de la transformation, et qu’on ne fige rien en l’état. Qu’est-ce qu’on fait avec l’ordre social ? On l’accepte ? Je le vomis, l’ordre social. Donc je me bats pour le transformer.

 

Vues : 0

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *