logo-article

De loin on dirait des mouches

Roman noir

Kike Ferrari

Un roman qui illustre l'histoire récente de l'Argentine. Un auteur atypique. Une belle découverte !

Machi, homme d’affaire véreux qui a fait fortune pendant la dictature militaire argentine et qui consomme les femmes comme il se fait des rails de coke, voit sa vie basculer quand il trouve un cadavre sans visage dans le coffre de sa BM hors de prix. Il se lance alors dans une course effrénée pour se débarrasser du mort et dans un remue-méninge pour découvrir qui a voulu lui coller un cadavre sur le dos.

Les possibilités s’ouvrent tel un éventail et l’air qu’elles agitent est pestilentiel.

Sa liste de suspects va se révéler longue, très longue et le personnage sombre, très sombre.

Machi, qui n’est pas enclin au doute, qui n’a pas l’habitude d’affronter des questions, se voit tomber dans un puits sans  fond.

Polar argentin déchaîné et réjouissant où l’on se délecte de la descente aux enfers de cet homme qui est tout, sauf recommandable. Plus il plonge, plus on jubile. Cette histoire très bien construite et l’écriture incisive de Kike Ferrari nous conduisent à un final inattendu et fracassant.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.