logo-article

Dans l’atelier de l’écriture

On n'apprend pas à nager par correspondance

Jean-Noël Blanc

« Autant le savoir d’entrée de jeu : bâtir un roman revient à construire une colline avec une cuiller à café. »

Ecrire, c’est compliqué. Mais c’est à la portée de tous. Il faut juste avoir l’envie, beaucoup de ténacité et surtout de l’entrainement. Bien plus qu’être inspiré, il faut d’abord accepter de transpirer.

C’est ce que développe Jean-Noël Blanc dans l’atelier de l’écriture, en décrivant ce qui fait le quotidien de l’écrivain : un travail de longue haleine, minutieux, laborieux, très loin des représentations idéalisées d’un génie qui s’accomplirait en un claquement de doigts.

Dans l’atelier de l’écriture, c’est aussi une sorte de manuel où l’on trouve des outils très pratiques pour mener une histoire, du premier jet aux derniers fignolages. Le tout dans l’humour et la finesse, agrémenté de sages conseils aux écrivains en herbe pour leur éviter les écueils et les aider à développer tout leur potentiel d’écriture. A cet effet, on trouve des petits exercices d’entraînement à la fin de chaque chapitre. Les intéressés apprécieront de les intégrer à leur propre atelier d’écriture, qu’il soit individuel ou collectif.

C’est en somme un ouvrage complet et bien construit, qui saura trouver sa place sur la table de chevet de tous ceux qui aiment disséquer ce que les livres ont dans le ventre ou qui ont un chantier d’écriture dans un coin de leur tête.

Toujours au sujet du travail de l’écriture, mais dans un style plus intimiste, vous apprécierez sans doute ceci :

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.