logo-article

Crimes sexuels et société à la fin de l’Ancien Régime

Enora Peronneau Saint-Jalmes

Par une archiviste paléographe travaillant actuellement auprès de la cour de cassation.

Cet ouvrage fait suite à un travail de thèse qui se concentre sur le XVIIIème siècle, et pour lequel Enora Peronneau Saint-Jalmes étudie les archives judiciaires de 31 affaires de crimes sexuels dans l’Yonne. Le propos éclaire à la fois un pan de l’histoire du droit et de la justice, mais aussi et surtout un pan de l’histoire sociale et culturelle de l’époque. Loin du cliché du droit de cuissage, l’auteure relève une vraie prise en charge judiciaire des plaintes, une prise en compte du statut de victime, ainsi qu’un traitement réel par le juge et le tribunal… Le viol est considéré comme un crime grave qui doit être puni, quel que soit le niveau social des victimes.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.