logo-article

Contre la résilience

à Fukushima et ailleurs

Thierry Ribault

Un pamphlet cinglant contre la résilience, cette « technologie du consentement ».

Thierry Ribault, déjà auteur d’un essai sur Fukushima, s’appuie à nouveau sur des exemples tirés de cette tragédie pour livrer une attaque en règle contre la résilience. Il pointe l’indécence de l’utilisation de cette notion par le gouvernement japonais et les médias, comme si elle était l’essence d’un peuple soumis aux aléas de la nature. Renvoyant chacun à sa responsabilité individuelle, l’appel à la résilience est l’idéal pour se dédouaner de rechercher les véritables causes des catastrophes et tenter d’y remédier. Fort de ses lectures d’Anders, Adorno ou Nancy, l’auteur s’insurge contre cette nouvelle mode, qui fait de chaque être une matière malléable, et surtout adaptable, dans un monde où il ne s’agirait plus que de savoir survivre.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.