logo-article

Kinshasa symphony

Claus Wischman, Martin Baer

Grâce à ce DVD vous allez partir pour une aventure humaine hors du commun à plus d'un titre. Imaginez un orchestre symphonique sans réels moyens matériels, composé exclusivement de musiciens amateurs, venant quasi quotidiennement aux répétitions le soir après de dures journées de travail... Et bien vous êtes encore loin de la réalité !

A tout cela, il faut ajouter la nécessité de savoir réparer et/ou fabriquer son instrument soi-même, faire avec les nombreux aléas dus à des conditions matérielles extrêmement modestes et composer avec l’incompréhension quasi générale parmi leur entourage face à cette passion qu’ils ont pour la musique classique.

Cette histoire est celle des membres de l’orchestre symphonique Kimbanguiste basé à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), une des cinq villes d’Afrique comptant plus de dix millions d’habitants.
Cela fait longtemps maintenant que la situation économique de la RDC est préoccupante faisant de ce pays un des plus pauvres d’Afrique. Les Kinois, habitants de Kinshasa, n’échappent pas à la règle et c’est un immense défi qu’ont su relever les membres de cet orchestre créé dans les années 90 par Armand Diangienda.

Comment est né l’Orchestre Symphonique de Kinshasa par tolbiac204

Claus Wischman et Martin Baer, les réalisateurs de ce documentaire, ont suivi plusieurs membres du groupe dans leur vie quotidienne. Ils sont pour la plupart des petits commerçants et artisans obligés parfois de parcourir à pieds plusieurs kilomètres par jour pour assister aux répétitions. Dans des conditions peu communes pour un tel orchestre, les 200 musiciens et choristes parviennent à atteindre leur objectif : donner une représentation de la Neuvième symphonie de Beethoven lors d’un grand concert… dont une partie se déroule dans le noir suite à une énième panne d’électricité !!

Le seul Orchestre Symphonique de RDC à Kinshasa par pollux91

Ce film est un hommage à ces femmes et ces hommes qui par leur courage, leur solidarité et leur abnégation parviennent à renverser des montagnes sans jamais se laisser gagner par le découragement.
Le message de ce travail documentaire est simple mais touchant et universel : la musique est un art qui peut permettre à n’importe qui d’échapper à sa condition… Un beau message de paix et d’espoir dans un monde qui en a bien besoin.

Ce film a été projeté dans de nombreux festivals et a reçu le Prix du Public lors de l’édition 2011 du festival Les Toiles Filantes de Pessac (Gironde) ainsi que le prix du Meilleur Documentaire lors de l’édition 2010 du VIFF de Vancouver (Colombie-Britannique / Canada).

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.