logo-article

Cheval de guerre

Michael Morpurgo

La première guerre mondiale du point de vue d'un cheval

Joey, un jeune poulain, est vendu à un fermier anglais dont le fils, Albert, élève le cheval et lui apprend à exploiter leur ferme familiale. Après l’éclatement de la Première Guerre mondiale, le père d’Albert vend Joey à l’armée afin de payer l’hypothèque de sa ferme. Joey est alors obligé de transporter des cavaliers au combat, de tirer du matériel d’artillerie et de remorquer des charrettes pleines de soldats blessés. Alors que Joey lutte pour survivre, Albert ne cesse d’espérer qu’ils seront à nouveau réunis.

 

Cheval de guerre est particulièrement attrayant pour les amateurs de chevaux. Ils se soucieront profondément du sort de Joey, poussé et tiraillé entre les humains qui combattent. Le roman offre une perspective unique sur les épreuves endurées par les chevaux de guerre et les besoins émotionnels et physiques des chevaux en général. Que nous dit Joey sur la guerre ? Que comprend-il et pourquoi lui apprend-on à effectuer les tâches qu’il accomplit ? Y a-t-il un sens à la guerre ? Pourquoi Joey est-il si important pour Albert ? Ce sont autant de questions auxquelles répond l’auteur avec finesse et beaucoup de franchise.

 

Le vocabulaire simple de ce livre le rend accessible aux enfants à partir de 9 ans. Ce langage volontairement élémentaire est destiné à montrer la conscience limitée de son narrateur animal. Néanmoins, c’est une histoire poignante avec un message anti-guerre fort. Comme Joey le cheval, bon nombre des victimes de ce roman de la Première Guerre mondiale comprennent peu pourquoi les batailles se déroulent et provoquent autant de vies perdues. Pour lui, les combats sont cacophoniques, chaotiques et aléatoires. C’est une déclaration éloquente sur l’inutilité de la violence. Les amateurs de chevaux seront parfois bouleversés par ce récit, mais ils seront également émus par la gentillesse manifestée envers Joey et le lien profond qui se tisse entre le cheval et son jeune maître, Albert.

 

Ce roman a donc une véritable valeur pédagogique et offre une vue à cheval sur la Première Guerre mondiale. Les lecteurs apprendront certains des métiers accomplis par les chevaux pour l’armée (tirer de l’artillerie lourde, tracter des charrettes d’ambulance, emmener les cavaliers au combat). Le récit enseigne également quelques faits de base sur la Première Guerre mondiale : les batailles ayant eu lieu en France; Le fait que soldats anglais et américains se sont battus contre les Allemands. Les soins et le traitement appropriés des chevaux sont également expliqués dans une certaine mesure.

 

Une version cinématographique de ce roman, également intitulée « Cheval de guerre » fut réalisée en 2011 par Steven Spielberg.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.