logo-article

Céleste, tome 1

Chloé Cruchaudet

Sa Madeleine à lui

Elle s’appelait Céleste et elle fut la bonne à tout faire de Marcel Proust. Ou si vous préférez elle s’appelait Céleste Albaret et elle entra au service d’un écrivain de génie. Débarquée de sa Lozère natale, elle n’avait aucune disposition particulière pour les tâches domestiques, mais son esprit et sa fraîcheur plurent à l’écrivain. Il l’employa. Et elle se montrera très discrète, efficace et entièrement dévouée (euphémisme).

Et c’est bien là tout l’intérêt de cette passionnante bande dessinée signée Chloé Cruchaudet, c’est de percevoir par petites touches fines le lien qui va unir ces deux mondes si éloignés, l’aristocrate asthmatique et la fille de paysans de Lozère.  Et comment cette provinciale va comprendre petit à petit les usages et les moeurs de ce singulier reclus ainsi que le monde qui l’entoure.

Bande dessinée aux planches remarquables  et d’une gracilité confondante, Céleste évite la mièvrerie et l’exercice hagiographique et dresse au contraire le portrait d’un monde aussi fascinant qu’il est en même temps austère et fané.

Non, servir Marcel n’était pas non plus une sinécure. Mais entre les lignes, on devine l’aventure exceptionnelle  à laquelle a été conviée Céleste Albaret.

Suite au prochain tome.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.