logo-article

Casanova

Alain Boureau

« J'écris pour ne pas m'ennuyer » Giacomo Casanova (Histoire de ma vie)

Avec Casanova, un générateur de hasard, Alain Boureau aborde le personnage énigmatique qu’était Giacomo Casanova d’une manière particulièrement originale. Si l’on connait tous Casanova le séducteur, force est de constater que ses aventures érotiques ont éclipsé le reste de son histoire.

Peu de gens savent en effet que, promis à une carrière dans les ordres (qu’il sera rapidement forcé d’abandonner), Casanova embrassera de multiples carrières parmi lesquelles celles d’aventurier, d’industriel, de violoniste professionnel, d’agriculteur, de journaliste, de militaire, d’occultiste ou même de bibliothécaire pour n’en citer que quelques unes.

Ici l’auteur s’intéresse à la façon dont Casanova n’a eu de cesse de se réinventer tout au long de sa vie dans tous les domaines de son existence. Il met ainsi en lumière son rapport aux autres qu’il voit tantôt comme des moyens d’assouvir ses ambitions (on pensera notamment à la crédule Madame d’Urfé à qui il va faire croire qu’il est initié dans les secrets de la Kabbale pour mieux lui soutirer de l’argent en lui promettant de trouver un moyen de la faire renaître dans un nouveau corps), tantôt comme des ponts vers de nouvelles connaissances — toujours il sera animé d’une soif de comprendre le monde dans lequel il vit.

Un autre élément central de la vie de Casanova est ici richement abordé : son rapport à l’écriture et la langue. Tout au long de sa vie, Casanova poursuivra le rêve de devenir un grand écrivain. Il écrira ainsi inlassablement chaque jour de sa vie, d’abord dans sa langue maternelle, en italien, puis à partir de 1786, uniquement en français langue de ces penseurs et lettrés qu’il admire, façon sans doute pour lui d’établir un lien avec eux.

 

Avec Casanova, un générateur de hasard c’est le portrait d’un homme éminemment complexe qu’Alain Boureau nous donne à voir. Une lecture captivante et édifiante qui se lit comme un roman.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.