logo-article

Celle que vous croyez

Camille Laurens

"La structure de mon premier roman, Index, est une mise en abîme : un personnage achète un livre qui porte le même titre et le même nom d'auteur que celui que le lecteur a entre les mains. Si j'avais signé de mon vrai nom, Laurence Ruel, il n'y avait plus de mystère sur l'identité sexuelle de l'auteur. J'ai donc choisi Camille, prénom épicéne." Ce procédé littéraire de mise en abîme se retrouve dans le dernier roman de Camille Laurens.

Nous voilà face au récit d’une femme, Claire , la cinquantaine, trompée par son amant, relatant sa vengeance et les conséquences de celle-ci pour elle mais aussi pour les autres protagonistes dont les prises de paroles viennent éclairer une situation d’une grande complexité !

Des questionnements jaillissent tout au long de la lecture de ce roman : l’amour à l’ére numérique, la peur de vieillir, la féminité, la culpabilité, la folie…
Un roman tortueux et torturé très bien écrit.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.