logo-article

California Girls

L'envers des sixties

Simon Liberati

Le nouveau roman de Simon Liberati (auteur notamment d’"Eva") revient sur le parcours de certains membres de la secte de Charles Manson, responsables d’une tuerie perpétrée à Los Angeles, une nuit d’août 1969. Parmi les victimes de ce fait-divers passé dans les annales, Sharon Tate, actrice et épouse du réalisateur Roman Polanski, alors enceinte de huit mois.

Immergé dans une Amérique où les sixties sur le déclin prennent une allure de bad trip halluciné, l’auteur dresse avec California Girls le portrait de jeunes femmes égarées, à peine sorties de l’adolescence, et qui commettront les pires atrocités sur l’ordre d’un gourou pervers, persuadé d’être la réincarnation de Jésus Christ.

Après Jayne Mansfield 1967 qui revenait déjà sur la fin d’une icône hollywoodienne des années soixante, Simon Liberati livre un roman dur et éprouvant sur les dérives d’une époque qui se voulait utopique.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.