logo-article

Bons temps roulés. Dans la Nouvelle-Orléans noire disparue 1979-1982

Bernard Hermann

Let the good times roll !

La Nouvelle-Orléans comme vous ne la verrez plus.

 

Mais que Bernard Hermann a sublimement immortalisée et nous offre comme mémoire de the Big Easy (un des nombreux surnoms de la Nouvelle-Orléans).

 

Chaque photographie est légendée et raconte une tranche de vie, de vitalité même, tant on ressent le dynamisme de chaque cliché.

 

En fin d’ouvrage, Hermann écrit son récit de la ville, « La tombe humide », avec Katrina en guise d’épilogue.

 

Et régalez-vous encore grâce à la playlist  du livre, au son des marching bands, brass bands ou autres gospels.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *