logo-article

Bingo

Charlotte Leclerc

Le label Delodio, qui abrite cet album, semble se spécialiser dans les sorties de disques pas spécialement destinés à sortir, voire destinés à ne pas sortir. Parmi ceux dont il eût été dommage de se priver, la sélection est rude. Mais quand on cherche bien on trouve bien. Bingo.

Le disque de Charlotte Leclerc est constitué de 9 titres, enregistrés à la maison entre 2011 et 2018. Et ce sont 9 pépites intemporelles d’electro pop minimaliste, fragile et inspirée, dont le charme opère immanquablement.

Les percussions électroniques (d’une boîte à rythmes Vermona, nous souffle-t-on sur sa page Bandcamp) font pop , les synthés (avec des touches noires et aussi des blanches, apprend-on en observant la pochette) font swoooosh ou fûûûûû ou encore bleeep. Et le tout est doucement mélancolique. On pense parfois à Young Marble Giants (sur « Canclaux », « Check-Mate ») ou à Durutti Column (sur « Sortie Sud ») pour n’en citer que deux, puis on s’évade bien loin dans nos pensées en fixant du flou (grâce aux cotonneuses « Promenade à quai » et « Premières gelées »). Après on réécoute du début (« Seule Cléopâtre »…).

PS : les trois titres non cités auraient mérité de l’être.

Découvrez ici le label Delodio

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *