logo-article

Avec la permission de Gandhi

Abir Mukherjee

Une saga policière dépaysante

 

Abir Mukherjee, né dans une famille d’immigrés indiens, a grandi en Ecosse. Diplômé de la London School of Economics, il délaisse le monde de la finance pour s’immerger dans l’écriture d’une singulière saga policière. Ainsi il nous transpose dans l‘Inde sous emprise britannique dans les années 20.

En 2017, il inaugure sa série avec L’Attaque du Calcutta-Darjeeling (A Rising Man) édité chez Liana Lévy  couronné du Prix Le Point du polar européen 2020.

Après “Les Princes de Sambalpur”, “Avec la permission de Gandhi” sorti en  Janvier 2022, il signe le troisième volet.

Une époque historique dense

La série débute en 1919 à Calcutta.

La cohabitation entre hindous et britanniques bat de l’aile, les dissidents au régime se multiplient et dans une société régie par les castes de naissances, les clivages sont rois.   Rajoutez à cela quelques cadavres et voici une écriture sous tension.

Un héros atypique

Sam Wyndham est un ancien détective de Scotland Yard et vétéran de la Première Guerre mondiale.

Dandy élégant mais désargenté, la guerre bouleverse sa carrière militaire et sa vie sentimentale. Des tranchées au renseignement militaire, il regagnera le Royaume-Uni blessé en découvrant le décès de son épouse. Un emploi dans la police impériale de Calcutta lui offre l’opportunité d’un nouveau départ. Bien qu’il présente tout les traits de l’enquêteur désabusé aux profondes fêlures, il s’impose comme moderne et bienveillant bien qu’opiomane. Une trilogie captivante !

Je pense que Sam est venu en Inde pour trouver quelque chose. Il ne sait pas ce que c’est, et je ne sais pas s’il le trouvera un jour, mais ce sera un voyage intéressant. J’espère que vous apprécierez la balade. 

https://abirmukherjee.com/

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.