logo-article

A Mansourah, tu nous as séparés

Dorothée Myriam Kellou

Peu de gens, même en Algérie, connaissent l’histoire des camps de regroupement créés par la France pendant la guerre, pour lutter contre le FLN et le soutien que lui apportait la population dans des villages reculés.

On sait encore moins qu’il y eu des camps construits de toutes pièces mais aussi des villages entiers transformés en camps, entourés de barbelés, où des familles déplacées étaient entassées. Dorothée Myriam Kellou accompagne le retour de son père dans son village natal Mansourah, elle montre ses souvenirs qui ressurgissent et va à la rencontre d’autres habitant-e-s qui ont vécu cette histoire. Loin de l’histoire officielle et écrite, elle va sur les ruines des villages vidés, elle veut arracher les mots, redonner la voix à cette mémoire enfouie, et comprendre les conséquences encore à l’œuvre aujourd’hui de ce « déracinement de masse ».

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.