Les poétesses américaines ont le vent en poupe

- Modifié le 08/09/2021 Léa G

logo-article
de gauche à droite, les couvertures des recueils de M.Parker, R.Kaur, L.Gluck, E.Dickinson, S.Plath et A.Gorman.

Si la poésie féminine made in USA ne date pas d’hier -désormais classiques du genre, Emily Dickinson et Sylvia Plath ne diront pas le contraire-, on constate cependant que les poétesses américaines sont propulsées au-devant des projecteurs plus que jamais ces derniers temps.

D’abord, avec le prix Nobel de la littérature attribué cette année à Louise Glück ; une descendante directe de Sylvia Plath, à la prose aussi évocatrice qu’acerbe, et dont les poèmes d’une exigence certaine témoignent néanmoins d’une grande modernité.

Puis, avec de nouvelles voix poétiques récemment découvertes mais dont les thèmes de prédilection, la langue très orale et accessible, viennent renouveler le genre et créent l’enthousiasme autour d’un plus large public : Amanda Gorman est la figure de proue incontournable de cette nouvelle génération, notamment grâce à sa lecture de son poème «The Hill We Climb» à l’investiture de Joe Biden en janvier dernier, suivie de près par Rupi Kaur (certes canadienne, mais très médiatisée aux Etats-Unis également) , et Morgan Parker, dont le recueil Il n’y a pas que Beyoncé connait un succès grandissant au niveau international.

Le peu de traductions en français ne permet pas de qualifier la richesse de la production poétique américaine, et féminine encore moins ; mais le vent tourne petit à petit : voilà de quoi nous réjouir.

 

Sur la toile, quelques outils permettent de découvrir plus précisément la diversité de la poésie américaine d’hier et d’aujourd’hui :

  • visitez la chaîne Youtube de la Button Poetry, qui présente de nombreux poètes contemporains et leurs lectures et performances
  • visitez le site Poetry foundation, qui propose un  nombre impressionnant d’articles, de poèmes et de biographies de poètes internationaux classiques et contemporains

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *