Le bambou, une plante d’une grande richesse

- temps de lecture approximatif de 3 minutes 3 min - par SB

Le bambou est une plante dont les caractéristiques permettent à l’homme de l’utiliser dans divers domaines : la construction, la fabrication d’outils et d’instruments, la cuisine, la santé, le papier et le textile. La richesse du bambou est due à sa tige appelée plus précisément chaume. Le chaume est une succession de nœuds mais entre deux nœuds il est creux ce qui lui procure à la fois résistance, souplesse et légèreté.

Le bambou dans la construction

Sa force et sa souplesse sont deux qualités très appréciées dans la construction auxquelles s’ajoute  sa résistance à l’eau et à la chaleur (la preuve en est : le premier filament incandescent utilisé par Thomas Edison lorsqu’il inventa l’ampoule était en bambou). Il est donc utilisé dans la confection de barrières aquatiques, d’échelles de pompiers et surtout de maisons (charpentes, planchers…). Pour vous faire une idée plus précise de cette utilisation, voici un témoignage de 10 minutes d’Elora Hardy présentant son travail de construction de maisons en bambou à Bali. A travers cette vidéo on découvre des maisons étonnantes dont la matière principale est le bambou :

Le bambou dans la fabrication d’outils et d’instruments

Le bambou est très fréquemment utilisé pour fabriquer les manches de nombreux outils, ustensiles de cuisine mais aussi pour des instruments tels que des flûtes :

Flûtes en bambou

 

Le bambou en cuisine

Les jeunes pousses de bambou sont utilisées dans de nombreux plats asiatiques : en salade, en accompagnement de viandes, de poissons. Elles sont riches en fibres et en minéraux. En France nous les trouvons souvent en conserve, elles perdent donc une partie de leur valeur énergétique ainsi que de leur saveur. Puisqu’on parle de bambou et de cuisine, il ne faut pas oublier que les pandas géants se nourrissent exclusivement de bambous. Ils peuvent engloutir jusqu’à 20 kg de bambous par jour qu’ils mastiquent pendant 14 heures car, même s’ils avalent la pousse en entier, en réalité ils ne gardent que le cœur et rejettent l’écorce.

Le bambou dans le papier et le textile

Le bambou est utilisé depuis la fin du VIIIème siècle en Chine pour la fabrication de la pâte à papier. Pour ce faire les chinois utilisaient la cellulose tirée du bambou mais aussi du mûrier et du chanvre.

Mais avant cette époque le bambou était utilisé sous forme de baguettes reliées par un fil de soie ou de coton et sur lesquelles on écrivait.

Baguettes bambou

Par extension le bambou sert également aujourd’hui dans la fabrication du textile puisqu’il existe des procédés permettant de transformer la cellulose du bambou en viscose laquelle peut également porter le nom de « soie artificielle ».

Le bambou et ses vertus écologiques

Le bambou croît très vite, certaines variétés peuvent pousser jusqu’à un mètre en 24 heures. En effet, quand un bambou sort de terre, son chaume a déjà son diamètre et son nombre de nœuds définitifs, il ne lui reste plus qu’à se déplier tel un bâton télescopique. Il pousse donc rapidement, renouvelle ses chaumes tous les cinq ans et ne nécessite pas d’apport de pesticides. Par ailleurs une bambouseraie capte une quantité de CO2 beaucoup plus importante qu’une plantation d’arbres équivalente et produit davantage d’oxygène. Cependant on voit apparaître une culture intensive de bambous et de fortes « déforestations » notamment en chine où le panda géant est de plus en plus menacé puisqu’il perd son aliment de base.

 

La symbolique du bambou est forte et positive au Japon d’où ce proverbe japonais « Le bambou qui plie est plus fort que le chêne qui résiste » (qui peut nous rappeler la fable « Le chêne et le roseau » de Jean de La Fontaine).  Par ailleurs les bambous du monde ont une floraison énigmatique puisque les fleurs n’apparaissent que très rarement et souvent une fois dans leur existence car la floraison la plupart du temps assèche le chaume. Chose étonnante, il est fréquent qu’une même variété de bambous fleurisse en même temps dans une même région voire dans le monde mais cette spécificité ne se vérifie pas à chaque fois.

Pour toutes ces raisons et singularités, le bambou est source d’inspiration et est donc présent dans de nombreux contes asiatiques dont le plus connu est certainement celui de la Princesse Kaguya.

Pour aller plus loin :

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *