logo-article

Tariq Ramadan

Histoire d’une imposture

Ian Hamel

Portrait de l'islamologue qui a tant fasciné les élites les plus progressistes.

Sans doute LA biographie de celui qui a séduit une grande part de la bien-pensance intellectuelle et est aujourd’hui mis en examen pour viol. La 4e de couverture présente parfaitement le contexte : « Durant un quart de siècle, l’icône Tariq Ramadan ne serait pas montée si haut (avant de dégringoler si bas) s’il n’avait bénéficié de l’appui d’autant d’“idiots utiles”. Qu’il s’agisse de dignitaires catholiques, de responsables de la Ligue de l’enseignement et de la Ligue des droits de l’homme, de militants socialistes, trotskistes et écologistes, de chercheurs, d’intellectuels, de journalistes ou d’animateurs de télévision. Au XXe siècle, les “idiots utiles” – pour reprendre l’expression chère à Lénine – fermaient les yeux sur le goulag, les famines et les purges sanglantes. Au XXIe siècle, les nouveaux “idiots utiles” feignent d’ignorer la conception réactionnaire de l’islam promue par la Confrérie des frères musulmans, créée en Égypte en 1928 par le grand-père de Tariq Ramadan et enracinée en Europe par son père à partir de 1958 . » L’auteur, journaliste d’investigation, correspondant du Point à Genève, est spécialiste des affaires financières et de l’islam radical.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *