logo-article

Le rare

Didier Talmone

« La réalité, c'est ce qui reste quand le brouillard se lève. » Fabrice Colin

Un village perdu sur une île perdue.

 

https://cdn.shopify.com/s/files/1/0008/0219/3473/products/L_homme_et_le_brouillard_-_Feraud_Dorian_1024x1024@2x.jpg?v=1540578266

 

Pas de réseau, pas de transmission, pas de transport.

 

Rien.

 

Même les boussoles perdent le Nord.

 

Ici, les habitants du village sont guidés par l’habitude.

https://st3.depositphotos.com/1012492/15748/v/600/depositphotos_157480234-stock-video-thick-fog-spread-on-sandy.jpg

 

Le seul changement probable est la haine, la colère qui peuvent éclater à tout moment entre les autochtones – Hans le sanglier patibulaire ; Morano le géant derrière son bar ; Marie-Louise qui parle aux mouches ; Béa l’infirmière qui a été happée …

 

Pour l’instant, il règne une peur globale qui immobilise tout le monde.

 

La peur de quoi ?

De la Brumaille du Marais.

Ceux qui s’y baladent, ressortent fous, morts ou disparaissent à jamais.

 

Une nuit, un prêtre venu d’ailleurs débarque.

Il détient un lien avec la Brumaille et il est venu pour cela.

 

http://a53.idata.over-blog.com/0/52/89/35/HOMME-DS-UN-BROUILLARD.jpg

 

Alors, l’équilibre précaire du village ne sera plus respecté, tout va être chamboulé.

 

Le rare est un roman subversif possédant entre autre un humour décalé.

Le mystère est dérangeant ce qui rend la lecture absorbante.

Un roman étrange, une atmosphère singulière …

A lire.

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTd5uR9d2dhivDXRrd0QYoQr0OYjcKNm_JCjfiSFpWviFApK6yw5Q

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *