logo-article

Le Jardin des Pharaons

Esther Wolff et François Felbert

Le « Jardin des Pharaons » est une manière de connaître l’histoire de l’Egypte antique autrement que par ses pyramides et ses momies.

A partir de papyrus, de représentations sur les monuments et de traces de végétaux, égyptologues et archéobotanistes décryptent les codes de l’art du jardin égyptien.

Réservé principalement à l’élite, pharaons, prêtres et notables, le jardin avait plus que des fonctions utilitaires et ornementales. Il était aussi un lieu consacré aux dieux et permettait de lutter contre le chaos en recherchant l’équilibre. Les plantes avaient une portée symbolique : la grenade étaient associée à la fertilité, la laitue avaient des vertus aphrodisiaques. Le papyrus était omniprésent dans la vie des Egyptiens. Les pharaons renforçaient leur prestige en faisant venir des plantes d’ailleurs. Des grappes de raisins étaient offertes aux défunts. Des végétaux étaient dédiés à des dieux et ornaient les temples et les tombeaux.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *