logo-article

La voiture qui en savait trop

l'intelligence artificielle a-t-elle une morale ?

Jean-François Bonnefon

.

Christine, la voiture, vous connaissez ? Si vous avez lu le livre de Stephen King ou vu le film de John Carpenter, vous avouerez que cette Plymouth Fury diabolique n’en fait qu’à sa tête et fait très peur.

Aujourd’hui, la voiture douée de raison, ce n’est plus une fiction : la voiture autonome est à nos portes (de garage). A en croire cet ouvrage d’un docteur en psychologie cognitive qui s’est penché sur son cerveau et non son moteur, la voiture du futur peut aussi avoir certains côtés de « sa personnalité » inquiétants pour les humains à son bord tributaires de ses décisions en cas d’imprévu sur la route.

Quelle décision logique la voiture prendra-t-elle, et en fonction de quelle morale inculquée en laboratoire par ses programmeurs ? Avec quelles conséquences pour ses passagers ?

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *