logo-article

La Grande Grippe

1918. La pire épidémie du siècle. Histoire de la grippe espagnole

Freddy Vinet

Alors que le 9 novembre 2018 la foule parisienne hurle : « A mort Guillaume ! » à l’encontre du Kaiser qui vient d’abdiquer, c’est Apollinaire qui meurt, terrassé par la grippe espagnole.

Selon les dernières estimations cette pandémie aurait fait 50 millions de morts sur toute la planète, et cependant elle est quasiment absente de l’historiographie et des manuels scolaires. L’historien Freddy Vinet, spécialiste des catastrophes et risques naturels, comble cette lacune avec cet ouvrage très documenté, qui fait parler les archives militaires, tout autant que celles de hôpitaux, des communes et des préfectures. En trois vagues successives l’épidémie, qui n’avait d’espagnole que le nom, mais un pouvoir de contagion exceptionnel, faucha principalement adolescents et jeunes adultes, et eut ainsi un impact démographique et socio-économique sur tout le XXe siècle.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *