logo-article

Être humain

William Wegman

Publié à l'occasion de l’exposition présentée cet été aux Rencontres de la photographie à Arles, cet ouvrage offre une large sélection de photographies couvrant pas moins de quarante années de travail.

Dès la couverture, on ne peut s’empêcher de sourire. Le regard du chien qui se perd dans le lointain en évitant le nôtre, portrait d’un Droopy en chair et en nonos, semble exprimer un profond accablement face à la vie de chien qu’on lui propose. Le titre du livre nous invite à en trouver la raison ultime : être humain.

Wegman n’a pas toujours photographié les chiens. Après des études en arts plastiques, il a enseigné à l’université et pratiqué l’art sous différentes formes. Rejetant les courants artistiques ambiants – art minimal, pop art et art conceptuel – il réalise des performances, des saynètes à la fois démonstratives, loufoques et facétieuses, qu’il photographie ou qu’il filme, d’abord en noir et blanc, puis en couleurs. Il dessine aussi, et s’adonne périodiquement à la peinture à l’huile.

Ses performances, avec des chiens pour partenaires, commencent en 1970 avec Man Ray, un Braque de Weimar. Emmené dans son atelier, Man Ray réclame bruyamment l’attention de son maître, et ne retrouve son calme qu’en posant devant l’appareil photo. C’est avec lui que Wegman emploie pour la première fois la chambre Polaroid 20×24 inches, qui restera pendant longtemps son instrument privilégié.

A la suite de Man Ray, c’est Fay Ray qui prend place devant l’objectif du photographe, ainsi que sa progéniture, tous des Braque de Weimar. Dans son texte placé à la fin du livre, Wegman s’applique à décrire en détail l’ensemble de ses partenaires – le caractère de chaque chien et ses qualités en propre pour la pose – leur témoignant ainsi sa plus vive reconnaissance.

Le feuilletage des images du livre se déroule vite de manière compulsive. On a hâte de connaître la suite des personnages joués, des travestissements, des exploits de contorsion et de poses acrobatiques, tout en découvrant l’air à la fois interrogateur et désabusé du modèle. Mais un deuxième niveau est aussi présent : une revisitation de l’histoire de l’art – d’Arcimboldo au Douanier Rousseau, en passant par Caspar David Friedrich -, de la mode, de la photographie de portrait ou de nu – John Coplans, Bill Brandt, Herb Ritts -, et également une réflexion sociologique de l’humanité, sur les stéréotypes, sur les rôles que chacun endosse pour se présenter à autrui, avec des attitudes, des vêtements ou des objets, marqueurs du statut social.

Quand on pense que l’adoption de Man Ray par le photographe s’est jouée sur un tirage au sort à pile ou face, on se dit qu’on a tous eu de la chance, adultes et enfants.

Pour ceux qui ont un coup de blues, ce livre est une véritable thérapie.

Dans les collections de la bibliothèque municipale de Lyon

Deux DVD montrant des scènes de la vie quotidienne :

Fay’s twelve days of Christmas / réalisation et scénario de William Wegman.

William Wegman réunit sa célèbre famille de braques de Weimar pour préparer les vacances de Noël dans un festival caustique et raffiné de décorations, de cuisine, de bricolage, de bûches de Noël et autres papiers cadeaux… Il invente ainsi un pays merveilleux qui devient réalité pour les enfants (et aussi les adultes).

Alphabet Soup / réalisation et scénario de William Wegman.

L’artiste renommé William Wegman nous donne une leçon amusante d’art et d’alphabet… Les interprètes sont ses chiens, Fay Ray, Chundo, Batty, Crooky, qui, sans trucages, se « transforment » en lettres, de A à Z.

Trois livres destinés plus particulièrement aux enfants :

Une journée à la ferme ou La leçon de Chip à la ferme ou Une journée à la campagne ou Le beau voyage de Chip ou Le p’tit gars fermier / William Wegman.

Chip veut un chien / William Wegman.

Joyeux anniversaire ! / William Wegman.

Autres ouvrages :

William Wegman : Paintings, drawings, photographs, videotapes / edited by Martin Kunz.

Catalogue d’une exposition itinérante, de Lucerne à New-York, 1990-1992. Ce catalogue rétrospectif explore les développements de l’œuvre de Wegman dans différents moyens d’expression : photographie, dessin, depuis 1972, et peinture, à partir de 1985.

William Wegman, 1969-1976 : l’œuvre photographique : Limoges, Fonds régional d’art contemporain Limousin, 5 octobre-9 novembre 1991.

Ouvrage rétrospectif sur les premiers travaux photographiques de Wegman liés à des performances.

Cinderella : Fay’s Fairy Tales / William Wegman.

Un vrai conte écrit et illustré par Wegman.

William Wegman : Fashion photographs.

La sophistication et les outrances de la haute couture.

The dog in photography : 1839-today / Raymond Merritt.

400 photos de chiens sélectionnées dans toute l’histoire de la photographie, prises par des anonymes ou des photographes célèbres : Elliot Erwitt, Jacques-Henri Lartigue, Ralph Gibson ou William Wegman.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *