logo-article

Entre nos mains

Mariana Otero

Un film documentaire qui illustre une forme de démocratie au travail.

La réalisatrice filme les employés de Starissima, une entreprise de lingerie féminine en faillite. Les salariés, en majorité des femmes, tentent de sauver leur emploi en transformant leur société en coopérative. Pour cela, elles vont devoir affronter l’opposition de leur patron, la frilosité des banques et l’avidité de la grande distribution. Elles devront aussi apprendre les rouages du droit et de l’économie. Peu à peu, le fatalisme qui suit l’annonce du dépôt de bilan se transforme en optimisme, les employées se laissent convaincre qu’une issue positive est possible. Ces femmes, à qui l’on n’avait jamais demandé leur avis dans l’entreprise, vont prendre leur destin en main, et dans l’action collective, se découvrir solidaires et libres. D’abord réservées, nous découvrons petit à petit des femmes de caractère, touchantes et drôles. Leur lutte commune fera sauter les barrières qui existaient entre les employés, et rapprochera les administratifs des ouvrières, les couturières des manutentionnaires. La réalisatrice a su capter avec sensibilité les moments de doute et d’espoir des salariées, mais aussi leur humour et leur volonté farouche de « sauver leur peau ». Cela donne un très beau film, où l’on suit avec émotion le combat de ces femmes, héroïnes de leur histoire.

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *