logo-article

emma wrong

Laura Guglielmo et Lorenzo Palloni

Au-delà d'une intrigue interrogeant le faux et le vrai, cette BD nous invite à un voyage visuel aux confins des Etats-Unis des années fifties.

Années 50, dans un hôtel situé aux confins du désert du Nevada, des curieux sont venus assistés à l’explosion du bombe atomique.

Parmis eux, Emma Wong, attise les regards et les discussions par sa beauté et ses agissements. Elle recherche un homme, un espion.

Au-delà de cette intrigue somme toute assez banale, emma wrong est une BD de littérature dessinée hautement maîtrisée.

L’histoire volontairement tortueuse ne s’en tient pas qu’au fait d’espionnage. Elle n’est ici qu’un prétexte narratif pour nous questionner sur la réalité des choses, leur vérité. Le « r » de wrong dans le titre crée un jeu de mot (wrong : faux, en anglais) et nous met sur la piste de cette intention. Ce travail tout à la fois divertissant et réflexif, est soutenu par une construction du récit en flashbacks, parenthèses, interludes et par un graphisme au trait fin contrasté d’aplats trois couleurs, bleu-rouge-jaune, rappelant les publicités des fifties-sixties.

Inventive, audacieuse, la BD emma wrong est un excellent moment de lecture pour celles et ceux qui recherchent de l’aventure par l’intellect et le visuel, les mots, les lignes, les couleurs.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *