logo-article

Hyacinthe et Rose

François Morel

« Un jour, Martin Jarrie, peintre, illustrateur m'a fait visiter son atelier. Sur les murs, étaient exposés des grands portraits de fleurs. Pour les accompagner dans un livre, j'ai écrit un texte. L'histoire d'un petit parisien venant chez ses grands-parents chaque été. Le grand-père s'appelle Hyacinthe, il est coco. La grand-mère s'appelle Rose, elle est catho. Ils ne sont d'accord sur rien mais l'amour des fleurs les réunit. » François Morel

Entrés dans la salle à l’italienne du Théâtre de l’Atelier, nous découvrons la scène : une table, une chaise, une paire de lunettes et un livre attendent François Morel.
Un piano recouvert et entouré de nombreux instruments attendent, à l’opposé, Antoine Sahler.
Un beau ciel bleu nous attend, nous, en fond de scène. Démarrent alors l’attente et l’envie de voir ce texte, écrit par François Morel, illustré par Martin Jarrie et publié chez Thierry Magnier prendre vie dans l’intimité de ce lieu.

Les 2 conteurs-musiciens entrent en scène, l’un après l’autre, chacun à sa manière. Avec François Morel, c’est sans détour. L’histoire commence, c’est parti.
Le débit est rapide, quelques sourcils se froncent dans la salle, l’écoute s’aiguise mais, est-ce lui qui se calmera ou nous qui nous mettrons au diapason ? Toujours est-il que nous finissons par plonger dans cette histoire, aussi profondément que des enfants dans leur « histoire du soir ».

Les sourires, les rires sont nombreux. Ce brave Hyacinthe, ce papi bougon fait forcément un peu écho au « gars F’lançois » des Deschiens. La plume de François Morel, la tendresse de son regard sur ce couple de grands-parents mais aussi sur l’évolution de ce jeune garçon devenant grand émeuvent quand le raconteur prend le temps de poser ses mots.

Antoine Sahler complète le tableau. Il crée, aidé de ces ciels qui imperceptiblement défilent en fond de scène, les ambiances qui rythmeront le récit et un supplément d’âme au spectacle.

C’est une histoire simple, une jolie parenthèse pour le public, une soirée en enfance teintée de nostalgie.

Pour ceux qui n’ont pas pu voir ce spectacle et qui ont des regrets, vous pouvez emprunter dans les bibliothèques municipales de Lyon l’album accompagné de son CD, Hyacinthe et Rose, dont les textes sont de François Morel, les peintures de Martin Jarrie et mis en musique par Antoine Sahler !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *