logo-article

Contre le progrès, contre l’amour, contre la démocratie

Esteve Soler

Penser contre... Voilà le point de départ d’Esteve Soler pour cette trilogie qui nous pousse à revoir quelques idées que l’on pensait inébranlables sur l’amour, le progrès et la démocratie...

Résumé

Esteve Soler, dramaturge catalan né en 1976, enfile l’une après l’autre des pièces surréalistes, burlesques ou Grand-Guignolesques. Dans chacune, l’humour acide et la farce mettent en relief la férocité ou la faiblesse des personnages. Toute l’absurdité de la société est ici passée à la moulinette, provoquant rire ou perplexité.

« Contre l’amour » met en avant les aspects cruels de l’amour que sont la jalousie, l’indifférence et la violence. « Contre le progrès » remet en question le progrès, au détour de situations réalistes dépeintes avec ironie, et « Contre la démocratie » dénonce la duperie d’un monde où le citoyen n’a plus de pouvoir.

Mon avis

Au total 21 petites pièces burlesques à 2 ou 3 personnages que l’on imagine pouvoir être aisément mises en scène.

Mais l’ambition d’Esteve Soler n’est pas seulement de faire rire. Avec ces textes, il veut réveiller un esprit critique chez le spectateur. Et reconnaît avoir échoué si le spectateur reste indifférent à la fin du spectacle.

En ce qui me concerne, je ne sais pas si j’ai développé un esprit critique (!?) mais je ne suis pas resté indifférent, loin de là. Ne serait-ce que parce que l’on a constamment le titre du recueil en tête… On y pense constamment et on finit par nous aussi penser contre !

Dans une lecture au premier degré, ces textes oscillent le plus souvent entre la poésie et l’absurde, et prêtent seulement à sourire. Mais la petite voix de l’auteur nous dit : ne vous contentez pas de lire, lisez aussi entre les lignes !

Parce que tout ne doit pas aller de soi, on cherche alors dans ces textes où se cachent le progrès, l’amour et la démocratie et en quoi il est parfois – ou toujours ? – nécessaire de leur résister.

Penser contre ? Je suis pour !

Extrait

[Contre le progrès – Pièce 2]

Blessé – Appelez une ambulance. S’il vous plaît.
Fille continue à le regarder sans rien faire.
Blessé – Une ambulance.
Pause.
Blessé – Appelez une ambulance. Il faut m’emmener à l’hôpital.
Fille s’approche. Longue pause.
Blessé – Il faut m’emmener.
Fille – Ne vous inquiétez pas, ce que vous avez est grave.
Blessé la regarde sans comprendre.
Blessé – Il faut…
Fille – Je veux dire que c’est vraiment grave. Inutile de vous inquiéter.
Fille se rapproche un peu plus et tente de le réconforter en lui tapotant l’épaule.
Blessé – Qu’est-ce que vous voulez dire par « inutile de m’inquiéter » ?
Fille – Que vous n’en sortirez jamais vivant.
Pause.
Blessé – Mais… mais qu’est-ce que vous faites ? Appelez une…
Fille – … une ambulance ? Elles mettent trop de temps. Elles arrivent toujours trop tard. J’ai déjà perdu deux membres de ma famille en attendant les ambulances, je sais de quoi je parle.
Pause.
Blessé – Appelez une…
Fille – Mais vous allez arrêter d’insister, bon sang ? Vous commencez à être lourd, là… « une ambulance, une ambulance ». Vous me prenez pour une idiote, ou quoi ?

L’auteur

Esteve Soler, né en 1976 à L’Hospitalet de Llobregat, en Catalogne, a étudié la mise en scène et la dramaturgie à l’Institut de théâtre de Barcelone. Ses dernières pièces sont : Runes, Jo soc un altre !, Davant de l’Home et Contra el progres, dont la traduction en français est signée Alice Denoyers. Par ailleurs, Esteve Soler est critique de cinéma et membre de la rédaction de la revue théâtrale Pausa. Il vit à Barcelone et travaille régulièrement avec la Sala Beckett. A l’heure actuelle, et malgré le succès qu’elles rencontrent en Europe et en Amérique, peu de ses pièces ont été montées dans les pays francophones.

A lire aussi

- Présentation de la pièce et mises en scène [Site web théâtre-contemporain.net]

- Interview de l’auteur [en anglais] [Site web de l’Institut Ramon Rull]

Pour aller plus loin

- Catalandrama : tout savoir sur le théâtre catalan contemporain [en catalan, espagnol et anglais] [Base de données]

- Trois auteurs catalans parmi nos préférés

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *