logo-article

Chien-Loup

Serge Joncour

"En fin de compte, de ces loups, on en avait besoin, ne serait-ce que pour entretenir la peur, et ça c'était bien le signe que ça n'en serait jamais fini des loups, et si par chance un jour il n'y avait plus de guerre, en supposant de faire cet énorme effort d'imagination, des loups il en faudrait toujours, quitte à en réinventer ou à les faire revenir, car l'homme porte en lui le besoin de se savoir des ennemis et d'identifier ses peurs, ne serait-ce que pour fédérer les troupes. "

Laissez-vous séduire par l’histoire de ce village perdu du Lot pendant la première guerre mondiale et par l’histoire de Lise et Franck, citadins du XXIe siècle à la recherche de calme et de paix.

Serge Joncour a choisi comme cadre de son roman une maison perchée seule au sommet des collines. A un siècle d’intervalle cette maison abrite les amours, les déchirements et les vies de ceux qui croisent sa route.
En pleine guerre mondiale, Wolfgang, dompteur de fauves allemand rencontre Joséphine, veuve de guerre.
De nos jours, Lise, actrice à la retraite, et Franck, businessman, louent le temps d’un été cette maison coupée du monde.

Serge Joncour nous parle magnifiquement bien de la nature humaine, mais aussi de notre lien avec la nature, de la part sauvage de nos comportements. Au-delà de ces histoires fortes, ce roman est de ceux qui amènent à réfléchir sur notre condition d’homme, notre rapport aux animaux et à la nature.

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *