logo-article

Chiemi Eri

Chiemi Eri

Après nous avoir gratifié de la découverte des douceurs pop sixties de la taïwanaise Lily Chao, le label parisien Akuphone revient avec Chiemi Eri, actrice en technicolor, chanteuse à paillettes et icône populaire, une Judy Garland nipponne en sorte.

Accompagnée par le swing bondissant des « Tokyo Cuban Boys », Chiemi Eri reflète le télescopage improbable entre le latin jazz arrivé au Japon avec les G.I. après 1945 et les traditions vocales du pays dans des morceaux aux orchestrations plus qu’élégantes.

Nom du morceau en écoute : «  » Shinonome-Bushi «  »
Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *