La terre a tremblé…

- par scorroyer

Lundi 11 novembre, à 11h52, des secousses ont été ressenties dans toute la région de Lyon. Celles-ci sont liées à un tremblement de terre, de magnitude 5,4 sur l’échelle de Richter, dont l’épicentre se situait sur la commune du Teil, en Ardèche.

Pourquoi un séisme a-t-il eu lieu à cet endroit ? Quelles en sont les conséquences, pour le sol et pour les habitants ? Voilà quelques questions auxquelles nous allons tenter de répondre aujourd’hui….

Un séisme est une secousse qui résulte de de la libération brutale d’énergie accumulée par les contraintes exercées sur les roches. Cette énergie est libérée par une rupture le long d’une faille, généralement préexistante.

« Pour nous, cette région est caractérisée par une sismicité modérée à faible […]. Les séismes dans cette région-là dépassent rarement la magnitude 5 », a indiqué Mustapha Meghraoui, physicien à l’Institut de physique du globe de Strasbourg.

L’intensité du séisme est mesurée sur l’échelle de Richter, une échelle locale, habituellement réservée aux tremblements de terre californiens. Une magnitude de 5,4 correspond à une magnitude modérée, qui peut causer des dommages à des édifices anciens ou mal conçus.

Un tremblement de terre rare mais pas anormal selon Yann Klinger, sismologue à l’Institut de physique du globe de Paris pour qui des répliques ne sont pas exclues, car “c’est la séquence normale” d’un tel séisme. “On peut s’attendre à des répliques qui peuvent être importantes, supérieures à 4, sur des bâtiments déjà endommagés” juge pour sa part Michel Campillo, sismologue, professeur à l’Université Grenoble-Alpes.

Quelle origine pour ce séisme ?

L’épicentre du séisme, dans le village du Teil, se trouve proche de la région de la faille des Cévennes, une structure tectonique connue.

Une autre explication est possible. Le séisme peut être lié à « la faille inverse », une compression entre la plaque de l’Ouest de l’Europe et celle de l’Afrique, du fait que la plaque africaine remonte de quelques millimètres chaque année. Il est difficile d’établir que ce séisme est dû à la vitesse de ce mouvement mais ce n’est pas exclu », explique Jérôme Van der Woerd, chargé de recherche au CNRS.

Face aux séismes, existe-t-il des constructions ou des bâtiments qui résistent plus ou moins bien ?

Lorsque les bâtiments sont construits, depuis 1955, ils le sont selon des règles parasismiques. Le risque de dommage est plus important pour les bâtiments anciens.

Résultat de recherche d'images pour "séisme teil"

image du magazine 20 minutes

Y-a-t-il des risques de récidive à la suite de ce séisme ?

Le risque de récidive n’est nullement prescrit, assure Jérôme Van der Woerd. Pour les habitants dont les maisons ont été endommagées, les craintes demeurent. Dans le doute, pour les habitants des maisons touchées, des gymnases ont été mis à disposition.

Pour aller plus loin, vous pouvez emprunter à la médiathèque du Bachut le livre Quand la terre tremble de Christiane GRAPPIN

picture

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *