Arts vivants

Arts vivants et handicap : Acte 1

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 14/08/2019 par Ombrelle

Recevoir le public handicapé dans les salles de spectacle est une préoccupation des gestionnaires des établissements culturels. Mais que se passe-t-il sur les plateaux ? Ce panorama est une découverte des compagnies artistiques qui proposent un engagement fort avec les comédiens, les circassiens, les danseurs ou musiciens porteurs de handicap. La création est au rendez-vous.

Extrait du spectacle : Billy, deux pieds sur terre - Insolite Fabriq
Extrait du spectacle : Billy, deux pieds sur terre - Insolite Fabriq

Au théâtre

Nous avons bien eu raison d’ouvrir le fameux rideau rouge car nous avons fait de belles découvertes.

Sur scène, le comédien se livre car monter sur le plateau n’est pas un acte anodin.

Le théâtre est un des arts de la scène qui depuis une trentaine d’années a permis à des compagnies singulières de se produire et d’étonner le public.

Dans la revue VST-Vie sociale et traitements, l’article d’Olivier Couderc Théâtre et handicap : l’œuvre à construire  invite à la réflexion sur l’accessibilité à l’art, à la culture et au concept d’art-thérapie.

Olivier Couderc est directeur artistique du Théâtre du Cristal, compagnie qui produit et diffuse, en France et en Europe, des spectacles avec des comédiens handicapés ou non. Il aborde les politiques artistiques et la législation permettant, ou non, la reconnaissance du statut de comédiens dans le podcast « comment créer lorsque l’on a pas accès à la subjectivité ».

Scènes théâtrales lyonnaises

  • Insolite Fabriq

Comédiens de la Compagnie Insolite Fabriq

Compagnie Insolite Fabriq © JB Laissard

Tandis que le Théâtre du Cristal rayonne à partir de l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) la Montagne, l’Insolite Fabriq est rattachée à l’ESAT Hélène Rivet dans le 9ème arrondissement à Lyon. Coachée par la metteuse en scène Malo Lopez, la compagnie n’est pas en reste de création. Ses spectacles et ateliers sont proposés dans les milieux scolaires, au sein des entreprises, mais aussi sur les scènes lyonnaises. Les comédiens professionnels, tous porteurs de handicaps, ont à cœur de faire changer le regard sur la déficience, le plus souvent avec humour et autodérision. Ils ne manquent pas d’ouvrir le débat avec le public à chacune de leur représentation.

  • Groupe Signes

La scène lyonnaise a également été le terrain de découverte du Groupe Signes. Fondée au début des années 80 par Claude Chalaguier, cette compagnie a la particularité d’accueillir à parité égale « des acteurs en situation de handicap, et d’autres dont on ne le dit pas.»

La création Sourire vide en temps de guerre est jouée au Festival d’Avignon, Fabolusas Fabulas voit le jour dans le cadre d’un projet européen pour la ville de Porto, Les Ogres acte 2 est une réalisation de théâtre vidéo.

Ces différentes expériences et créations  s’enrichissent au fil du temps avec des acteurs qui découvrent le Groupe Signes. Cette découverte se fait parfois lors d’un stage, d’un mémoire. Et souvent, les « stagiaires » restent pour tenter l’aventure plusieurs années. Peter Brook, Muriel Carrupt, Christine et Julie Molina et d’autres encore relatent leurs rencontres avec le Groupe Signes dans une aussi longue étreinte avec le théâtre de Claude Chalaguier.

Théâtre et notoriété publique

Plus connue par le grand public, Emmanuelle Laborit reçoit en 1993 le Molière de la révélation théâtrale pour son jeu dans « Les enfants du silence ». Elle écrit son autobiographie l’année suivante sous le titre « Le cri de la mouette ». Emmanuelle Laborit, fidèle à son engagement à promouvoir la culture sourde, devient directrice de IVT – International Visual Theatre.

L’IVT, qui propose différents projets artistiques, est également un centre de formation et un théâtre. Dans ce dernier, différentes compagnies se retrouvent en résidence pour présenter des spectacles bilingues (LSF-français) et visuels. En 2019, on a pu y croiser les 10 doigts compagnies, Barbara Boichot, …

On peut également souligner une belle avancée dans le milieu universitaire. La faculté Jean Jaurès à Toulouse propose depuis peu le diplôme d’université art du spectacle visuel en langue des signes.

A lire sur l’Influx :
La LSF sous les feux de la rampe

La scène théâtrale et l’interdisciplinarité

Zigzag, le pôle des pratiques adaptées et (ré)créations hors-normes, offre un espace qui fourmille de projets et d’idées. Il « s’ouvre sur l’émergence des arts vivants atypiques ».

Après avoir été un laboratoire de pratique théâtrale et clownesque, le lieu est maintenant un croisement des disciplines. Avec des langages adaptés à chaque handicap, la photographie, le cinéma et l’écriture se côtoient. Les œuvres ainsi créées s’inscrivent pleinement dans la charte de Zigzag.

 Balbutio / Zigzag

Pour aller plus loin :

A paraitre le 13 septembre 2019 :
Arts vivants et handicap : Acte 2 / Cirque, danse et musique

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *