Humour

Il se passe toujours quelque chose avec Vincent Dedienne !

- Modifié le 29/11/2017 par Helena

Vincent Dedienne fait partie de mes humoristes chouchous car je le trouve aussi drôle que sensible, ce qui est plutôt rare sur la scène comique actuelle. Pour en savoir un peu plus sur lui, on vous raconte des petites choses de sa vie : notamment sa découverte de Muriel Robin, sa rencontre fortuite avec François Rollin et le succès de sa carrière télévisuelle. Et bien sûr, nous parlerons de son spectacle "S'il se passe quelque chose" créé en 2014 et qui tourne encore !

Affiche du spectacle "Sil se passe quelque chose" de Vincent Dedienne / 2006
Affiche du spectacle "Sil se passe quelque chose" de Vincent Dedienne / 2006

Tout commence à 7 ans…

Vincent Dedienne est né à Mâcon et a grandi en Saône-et-Loire.  A 7 ans, il décide de sa future carrière en regardant un spectacle de Muriel Robin.

« …Muriel Robin, c’est le déclic absolu, c’est le coup de tonnerre, c’est le coup de foudre. En fait, ça a été comme un prof, un dictionnaire et un cours de solfège parce qu’elle m’a appris la musique. Tout est musical dans le théâtre, l’humour, ce n’est que de la mélodie, que du rythme… Moi, j’ai pris des cours de rattrapage avec Muriel Robin. Quand je l’ai découvert, j’avais une espèce de pressentiment que j’étais un petit garçon très rigolo et en même temps très mélancolique et elle, elle réconciliait tout ça et en faisait des spectacles et des fêtes. Cela a été très inspirant. » (Source)

Il intègre la prestigieuse Ecole supérieure d’art dramatique de la Comédie de Saint-Etienne. Vincent Dedienne joue Molière, Victor Hugo, Tchekhov ou Dostoïevski. Le comédien travaille ensuite avec Philippe Decouflé ou Jean-Claude Berutti, et joue Hervé Guibert dans une adaptation du journal de l’auteur de À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie.

La rencontre avec le professeur Rollin

En 2013, c’est une rencontre fortuite avec François Rollin qui va lancer sa carrière d’humoriste. Vincent Dedienne lui envoie la 1ère version de son one-man show. Bluffé, il sera son metteur en scène et le recommandera auprès de Laurent Ruquier, qui deviendra son producteur. « Ça ne ressemblait à rien d’autre. C’était à la fois poétique, absurde, drôle et tendre » dit ce dernier.

Lauréat d’un concours de jeunes talents, le Montreux Comedy Casting, Vincent Dedienne fait ensuite la carrière télévisuelle que l’on sait, avec ses bios interdites  sur Canal Plus et sa revue de presse Q comme Kiosque dans l’émission de Yann Barthès.  Il cartonne en tant que chroniqueur télé. Il ne ressemble pas du tout à ses confrères humoristes. Sa revue de presse est toute personnelle, légère et piquante.  On dit de lui qu’il est « bien-pensant, bobo et bisounours« . Ses chroniques, amères et anodines, révèlent un réel talent d’écriture. Vincent Dedienne ne supporte pas d’être méchant. « J’aime beaucoup la gentillesse, une qualité qui disparaît de plus en plus de la télévision », dit-il. Il fait toujours preuve d’un humour bienveillant.

S’il se passe quelque chose…

On vient d’acheter le DVD du spectacle S’il se passe quelque chose et il est empruntable à la médiathèque de Vaise !  Ce « seul en scène », comme il dit, est un autoportrait à la fois drôle et sensible. C’est aussi un spectacle impudique, dans lequel il annonce par exemple son homosexualité. « J’aime bien jouer à la frontière de la pudeur et de l’impudeur. Je n’avais pas envie de m’interdire des choses. » D’ailleurs, pour écrire son spectacle, il relit ses journaux intimes qu’il tient depuis le collège.

« C’est un autoportrait, comme une autofiction. 25 ans d’une vie de jeune adulte, de l’adoption à l’enfance, l’amour, la découverte du théâtre… J’ai pris dans ma vie ce qu’il y avait de plus théâtral, de plus potentiellement rigolo. Les moments les plus étonnants, avec un peu de fiction et d’autodérision », explique le comédien…

Dans ce spectacle, il enchaîne des sketches décalés et incarne des personnages tous plus loufoques les uns que les autres. Cet autoportrait joyeux et mélancolique a remporté le Molière de l’humour. 300 représentations, 150000 spectateurs. Le spectacle a été diffusé dans une centaine de cinémas en octobre 2017.

Théâtre, radio, cinéma, co-écriture court-métrage pour l’opéra de Paris, Vincent Dedienne est un touche à tout pour notre plus grand bonheur !

Pour aller plus loin

 

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *