logo-article

Vernon Subutex, T. 01

Virginie Despentes

Fresque sociale post-punk

Vernon.
Métier : disquaire.
Epoque : milieu des années 2010, au moment où la musique dématérialisée a relégué le rock au rayon des souvenirs et des modes de vie d’autrefois.

Vernon a la cinquantaine. Homme de son temps, il a connu la faillite, l’interdit bancaire, la fin des minima sociaux, la vente de ses affaires personnelles sur internet, avec l’indifférence au lendemain du punk qu’il a su rester.
Pourtant, lorsqu’il se fait expulser de son appartement, il en est le premier surpris.
Il connaitra alors les canapés d’anciens clients et des amis d’amis, les lits de quelques punkettes passées ou présentes, puis les halls d’immeubles et les bancs publics, ce qui donnera lieu à des rencontres avec les personnages les plus divers.
Et c’est cette profusion de personnages qui fait tout l’intérêt du livre. On pense aux vastes fresques du 19ème siècle à la Eugène Sue, et à leur plongée dans le pittoresque social. Ouvrier précaire habité par la violence, jeune néonazi, ancienne punkette devenue fonctionnaire territoriale, trader cocaïné, scénariste raté ou SDF revendiquée, tous les âges et tous les milieux y passent. Despentes embrasse avec force les points de vue les plus contradictoires et montre sans concession l’humanité de ses personnages, perdus dans la violence sociale d’une époque de désillusion, avec une générosité et une lucidité précieuses.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.