logo-article

Une toile large comme le monde

Aude Seigne

Et si un groupe d’individus, pour des raisons qui leur sont toutes différentes, décidaient d’éteindre Internet ?

Birgit, danoise, passe son temps à arpenter la planète pour une ONG qui promeut la lutte contre le gaspillage énergétique généré par le web. Isolée en dépit des réseaux sociaux, elle est exaspérée de ne pas pouvoir joindre le seul auquel elle voudrait être lié.
Dans l’Oregon, Evan, community manager autodidacte, qui partage sa vie avec June et Olivier, vient de se faire pirater son identité.
Pénélope, brillante programmatrice informatique de jour -hackeuse de nuit- souffre de l’éloignement avec Matteo, plongeur sous-marin, qui installe des câbles numériques.
Et pendant ce temps, en Asie, Kuan pâtit de l’absence totale de communication avec son fils, perdu dans le monde virtuel des jeux vidéo.

Il suffirait de couper quelques câbles stratégiques, de rendre inopérant le refroidissement de serveurs … pour que tout change… en mieux ?

Poétique comme les photos de conteneurs exposés dans la librairie d’Olivier, comme les cargos rentrant dans la baie de Singapour, comme les câbles qui traversent l’Océan.
Numérique comme les datas center, les darknets, la puissance des réseaux sociaux.

Une variation romanesque réussie sur les bienfaits et préjudices du réseau mondial.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.